CSG, RSI, état d’urgence… Les annonces d’Edouard Philippe pour les pros du tourisme

Dans son discours de politique générale prononcé devant l’Assemblée nationale mardi 4 juillet 2017, le Premier ministre français Edouard Philippe a annoncé plusieurs mesures qui concernent directement les entreprises et leurs salariés et d’autres la destination France.

Edouard Philippe est le Premier ministre français - Photo : Gouvernement.fr

Le Premier ministre français, Édouard Philippe, a prononcé son discours de politique générale devant les députés de l’Assemblée nationale mardi 4 juillet 2017 pour obtenir leur vote de confiance pour son gouvernement.

Une prise de parole au cours de laquelle il a fait plusieurs annonces sur les projets du gouvernement d’ici 2022. Parmi elles, certaines concernent en premier lieu les entreprises et les salariés.

Édouard Philippe a notamment confirmé la future transformation du crédit d’impôt pour la compétitivité et l’emploi (CICE) en un allègement des charges. Mais, cette mesure, initialement prévue pour 2018 ne sera pas déployée avant 2019.

Dans son discours, le Premier ministre a rappelé que la contribution sociale généralisée (CSG) sera en hausse à partir de 2018.

« La suppression des cotisations des salariés financé par un transfert de la CSG redonnera du pouvoir d’achat, dès 2018, à plus de 20 millions d’actifs », estime-t-il.

Dans un même temps, la prime d’activité va, elle aussi, augmenter.

En ce qui concerne les auto-entrepreneurs et les travailleurs, indépendant, le chef du gouvernement assure que le régime social des indépendants (RSI) va prochainement disparaître en France. Il devrait être adossé au régime général.

 

Parmi les sujets les plus chauds pour le nouveau Président de la République, Emmanuel Macron, et son gouvernement : la réforme du code du travail.

Édouard Philippe en a parlé aux députés. Il considère que « chacun aspire à plus de liberté, liberté de changer de métier, de créer, d’entreprendre, de concilier vie professionnelle et vie privée » et que « les frontières du salariat s’effritent. »

Le gouvernement entend également « renforcer le dialogue social dans les branches et l’entreprise, redonner du pouvoir d’achat aux actifs, sécuriser le parcours professionnel, rendre le système de retraite plus juste et plus lisible. »

En ce qui concerne le tourisme réceptif en France, on note la confirmation de la fin de l’état d’urgence au plus tard le 1er novembre 2017.

Pour autant, le Premier ministre considère qu’il y aura « d’autres attaques » terroristes dans le pays. Dans ce cadre, une loi de programmation militaire sera adoptée en 2018 pour donner les moyens à l’armée « les moyens de nous défendre ».

Le Premier ministre a aussi annoncé la mise en place d’un plan d’investissement de 50 milliards d’euros. Des fonds qui seront utilisé dans plusieurs domaines, dont celui de la transition numérique.

source : http://www.tourmag.com/CSG-RSI-etat-d-urgence-Les-annonces-d-Edouard-Philippe-pour-les-pros-du-tourisme_a88131.html?utm_source=article&utm_medium=newsletter_une&utm_campaign=2017_07_05_newsletter

Recent Posts

Écrire un commentaire